Home » Peter Lane

Peter Lane

Mais qui est donc Peter Lane ?

L'histoire de Peter Lane est une drôle d'histoire...

Autant le dire franchement, Peter Lane fut une escroquerie. Jugez plutôt.
En 1983, Pierre Lasne décida d'enregistrer un tube en anglais. Pourquoi ? Pour faire la nique à Mac Cartney ? Pour faire le malin ? Pour devenir une star mondiale ? Que nenni... Il décida d'enregistrer un slow langoureux dans la langue de Shakespeare tout simplement pour se faire plaisir et éventuellement gagner quatre sous en se jouant au passage du "métier".
Il avait dans ses tiroirs deux mélodies très british sans paroles. Il proposa à Jean Guirao d'écrire les paroles anglaises de la face A et à Guy Simon de faire de même pour la face B. Le résultat donna : Reflections et Nightmare, un ensemble cohérent sonnant anglais. C'est alors qu'il proposa à son ami Daniel Betan, travaillant à l'époque aux édtions phonographiques Panache et pour le label Média Plus, le deal suivant :
- Tu vas faire le tour des maisons de disque avec cette production en disant que tu as dégoté ces enregistrements dans un studio londonien et que tu en as acheté les droits à un vieux requin de studio qui se fait appeler pour l'occasion Peter Lane. Et on va voir leur réaction...

 

 

 

Mais qui est donc Peter Lane ? - Pierre Lasne Communication

Peter Lane is so british !

Et la réaction ne se fit pas attendre. Daniel entendit des commentaires du genre :
- Ya pas à dire ces rosbifs, ils ont le son !
Ou encore :
- Tu vois, on aura beau faire, on leur arrivera jamais à la cheville !
Bref, le résultat dépassait les espérances. Le summum fut lorsque Claude Carrère, lui même, fut berné par ce son "so british" en réalité du studio du village de Montpellier dans l'hérault, vous savez cette bourgade à deux pas de Sète !?...
Et Claude Carrère décida de distribuer Peter Lane, certain qu'il était de détenir le futur tube de l'été 1983...
C'est alors que Daniel Bétan fit peut-être une petite erreur : une fois le contrat signé, il révéla la supercherie à Claude Carrère. Celui-ci, au lieu de s'emporter, reconnut qu'il s'était fait piéger par des petits malins et que donc, si lui avait été berné, il n'y avait aucune raison que le "métier" ne le soit pas à son tour. Il téléphona à Michel Drucker pour lui dire qu'il avait entre les mains un produit d'enfer ! Michel Drucker fut à deux doigts de programmer Peter Lane dans Champs-Elysées, mais il apprit le pot aux roses et décida de ne pas prendre le risque de voir en direct-live sur son plateau, dans son émission, le Docteur Peter Lane Jekyll se transformer en Mister Pierô Hide !... Ainsi, Peter Lane dut se contenter de la Play List de 467 radios FM dont Radio Alligator (Montpellier) et d'être ce que l'on appelle un Tube de Discothèque, avant, peut-être un jour, de devenir le fond musical d'une publicité de parfum ou de fromage... Qui sait ?

Reflections et Nightmare sont disponibles!